Clear Cotton Mali, 1re édition : Virginie Dembélé lauréate avec son titre « Espoir » 


L’artiste malienne Virginie Dembélé a remporté le samedi 12 juin dernier le prix du concours Clear Cotton Mali, une compétition qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants. Le concours est organisé au Mali par l’école de musique de Kirina.

Le projet Clear Cotton vise à lutter contre le travail des enfants et du travail forcé dans la chaîne de valeur du coton, du textile et de l’habillement dans les pays producteurs comme le Burkina Faso, le Mali, le Pakistan et le Pérou. Il s’agit d’un projet cofinancé par l’Union européenne (UE) et l’Organisation internationale du travail (OIT) et mis en œuvre par l’OIT en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

La cérémonie de remise des prix de cette 1re édition malienne tenue le 12 juin dernier à Sikasso s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la journée mondiale contre le travail des enfants et l’année internationale pour l’élimination du travail des enfants, 2021. Ce premier acte du concours de musique au Mali a mobilisé 15 musiciens maliens.

Au moment de la proclamation des résultats, la chanteuse Virginie Dembélé a été déclarée gagnante par le jury avec son titre « Espoir », dans lequel elle sensibilise au problème du travail forcé et de l’éducation des enfants. « Chers parents, les retombées de la production du coton doivent plutôt assurer l’éducation, la santé et le bien-être des enfants et non les déprimer », dit-elle dans la chanson. Elle espère que cette sensibilisation aura un impact favorable auprès du public concerné, à savoir les parents.

Les participants du concours étaient invités à proposer une chanson sur le thème du travail des enfants. Participer au concours est l’occasion de sensibiliser le public au travail des enfants et à l’importance de la musique et de la créativité dans la vie de ces derniers.

Notons que l’école de musique de Karina ouverte en 2009 propose un programme dynamique de musique et de danse aux élèves de Kirina. Elle offre des cours de kora, de djembé, de balafon, de danse et de taman. « Kirina préserve son patrimoine musical et culturel unique depuis plus de 700 ans et l’école aide les habitants de Kirina à préserver et à partager leur patrimoine culturel et leurs traditions musicales », a expliqué Seydou Dembélé, directeur de l’école de musique de Kirina. 

Les organisateurs de cette première édition de Cotton Clear Mali se disent satisfaits du résultat obtenu et comptent pérenniser le concours dans le but de sensibiliser davantage au travail des enfants.

Youssouf Koné

Crédit : École de musique de Kirina !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article